Katrina, dévastateur à plus d’un titre

Publié le par perlimpimpin

Lundi 05 Septembre 2005

C’est un cyclone dévastateur à plus d’un titre, Katrina n’a pas fini de bouleverser l’amérique. Les américains, surs d’eux-mêmes se réveillent avec la gueule de bois. Ils sont finalement aussi vulnérables qu’en Somalie ou en Haïti, et la barbarie se déchaîne ici au milieu de la désolation (saccages, viols, cadavres qui flottent, …). La nourriture et l’eau potable manquent encore, dans le pays de l’obésité et de la surproduction agricole, 5 jours après l’impact.

Bien entendu, la catastrophe naturelle à des dimensions surréalistes, plus de deux cent trente mille kilomètre carré, la moitié de la France qui serait noyée, balayée par un ouragan titanesque…

Le gouvernement fédéral est dépassé, ce n’est pas sa faute. Il avait prévenu à temps, donné l’ordre d’évacuer, il n’est pas coupable que des dizaines de milliers de personnes n’aient pas écouté ses conseils de prudence. Mais comment partir d’une ville quand 30 % de la population y vivait sous le seuil de pauvreté, et n’avait en poche les quelques dollars pour le bus, ni de carte de crédit pour faire de maigres provisions ? … Ah bon, ils étaient pauvres, la plupart de ces malheureux qui ont péri, et les rescapés qui errent, hagards ? Les statistiques que les stratèges de Washington font mine d’oublier, vont au moins s’améliorer, cynique bonne nouvelle…

Peut être que si la Nouvelle Orléans n’avait pas été une ville noire à 67 %, le gouvernement Bush aurait été plus véloce pour organiser les secours, les mobiliser face à l’ampleur du chaos, … Mais ne le blâmons pas trop vite, les boys de la Garde Civile ne peuvent être au four et au moulin. Et s’ils font défauts à l’administration étasunienne pour secourir leurs compatriotes touchés par Katrina, c’est qu’ils guerroient à Bagdad... Déjà mobilisés pour épauler les militaires dans le désert de l’Irak, ils sont indisponibles pour aller faire trempette dans l’eau boueuse de la Louisiane. Dépitée, l’administration de Bush en est contrainte à accepter l’aide internationale, incapable de faire face à ses problèmes domestiques.

Bien entendu, comme après chaque catastrophe, les rapports ressortent des placards où ils étaient bien rangés. Comment, ça fait plus de 20 ans que l’on disaient que les digues avaient besoin d’être renforcées ? Et que tous les gouvernements successifs ont préféré sacrifier au court terme de l’arbitrage budgétaire, n’ont pas appliqué le principe de précaution, … A chaque fois la même chanson, « tout le monde savait, on n’a rien fait, responsabilité politique partagée ! ». Vous voulez d’autres exemples en attendant la prochaine catastrophe ? Le réchauffement climatique apportera son lot d’exemples, de plus en plus fréquents, … et on va dire quoi à nos enfants ?

Mais revenons à Katrina, où l’équipe de Bush aggrave son cas. Vous savez pourquoi en 2004, le Congrès s’était permis de couper les crédits destinés à la protection des digues ? Bingo, les coupes budgétaires étaient faites pour financer la guerre en Irak … Au-delà de cet exemple caricatural et malheureux, quelle crédibilité dans un modèle ultra libérale, où le toujours moins d’état s’illustre comme champion de l’inefficacité ? Pour prévenir la catastrophe, comme pour la gérer ?

 
Avec la compassion que l’on doit au malheureux de Katrina, paraît que l’on a le Président que l’on mérite ! Et on peut toujours en changer …

publié par Héloïm Sinclair dans: heloim.sinclair
Recommander

Commentaires

Le malheur touche un des états que j'ai adoré dans mes voyages... comme un message, la Louisiane et le mississipi... les deux états les plus francophones des états unis.... touchés en plein coeur.... Je compatie à leur peine car plus que des francophiles et francophones, ce sont des êtres humains que l'on a sacrifié sur l'autel des fonds nationaux.... on privilégie encore le pétrole et la soif de pouvoir.... Il serait temps que Monsieur BUSH fasse le ménage devant sa porte avant d'aller le faire chez les autes.... comme si Dieu n'avait supporté son mensonge.... Dieu m'a dit d'aller combattre la bete en Irak.... Dieu n'a pas pardonné et a fait montre de sa force... tour à tour vagues, pluies grêles, vents et tornades..... environ 20 000 personnes ont péris... 200 000 sans abris....
Peut être une note positive, il va falloir reconstruire, et panser ses plaies... les deux états où le taux de chômage était le plus fort pourrait bien devenir le nouvel eldorado des états unis....
Mon ami hédoniste, est ce bien Churchill qui disait... pour relancer l'économie d'un pays, rien ne vaut une bonne guerre.... Dieu a fait la guerre, peut être lassé des horreurs et des mensonges de BUSH... Dieu a gagné.... Je pense qu'il fera bientôt bon de vivre en louisiane....
Commentaire n° 1 posté par: beauté vénusienne(site web) le 05/09/2005 - 15:29:51
Bush toi de là ... dit le cyclone ...

Bush lui répond .. je ne sais rien faire d'autre que la guerre .. c'est moi le plus fort du monde ... !!

ferme ta bush ...!! dit katrina ... et agis pour le bien de ton peuple ...decidement tu ne laisseras que morts, souffrance,et violence dérriére toi .. panses ton grand pays et penses y trés vite ..le vent sa colére est noire, digne ralliera celle des blancs contre toi ..

ainsi soit il .... !!!!!





Commentaire n° 2 posté par: marie le 10/09/2005 - 11:51:36
Merci Marie, merci Héloïm et accessoirement Nathalie MERCI MON DIEU SURTOUT D'ALERTER ENFIN LES HOMMES
Commentaire n° 3 posté par: lafilledu sud ô grand coeur(site web) le 14/04/2006 - 20:56:37

Publié dans perlimpimpin

Commenter cet article