Mes réactions à Le « péril jeune » : météo médiatique soumise à la perturbation CPE http://heloim.sinclair.over-blog.com/article-2185505.html

Publié le par perlimpimpin

Je n'envie pas les 20/30 ans et encore moins les over 30... comme dans la fin de l'empire romain je pense que l'on glisse vers une certaine et inevitable décadence... Je fais partie du dernier wagon des années 70 qui avec foi, courage et tenacité ont revendiqué des droits et des libertés et, (vous pouvez tous nous remercier !), gagné des batailles fondamentales ... en 30 ans cet avenir idéaliste a été piétiné en faveur du Business, de la politique et de la globalisation !...les idées ne comptent plus guères et encore moins les belles phrases... bijoux coûteux pour embellire une jolie femme...un coup de bleu dans les ciels de paul Cezanne..une majoritè silencieuse et pacifique rêvent encore devant leur télé et leur caffè du matin, en tout lieux, dans les cittés et les foyers de nous tous...
Un instable et précaire calme avant la tempête : nos étudiants se révoltent, avec grand vacarme...! nos moins de 30 ans justement explosent et revendiquent, des Collèges à l'Université ...
... Mais...non jeff, t'es pas tout seul...."la vita é come un equilibrio sopra la follia"...quindi, noi, siamo nella norma...! parlons-en... pacifiquement sur la plage de Big Sur...
Ps : Avec retard, Bon Anniveraire à Héloim.....
Commentaire n° 1 posté par: Marika Vitalis le 18/03/2006 - 22:58:20


Cela me fait plaisir de te lire marika, inspirée qui plus est, bien habillée par ces bijoux de lettres.

En 30 ans, on croit avoir gagné des batailles fondamentales, et au final, fade victoire au goût amer de défaite : on n'envie pas les générations qui suivent, esprit de déclin, angoisse et peur qui perfusent le quotidien.

L'avenir idéalisé a en efet été piétiné par le socialisme versus communisme, comme par le capitalisme que s'est retrouvé seul après la chute du mur et la pérestroïca. Comme s'il n'y avait plus de modèle de référence.

Nous en sommes là, avec une synthèse impossible où les deux termes de l'équation politique sont dégradés et absconts.


Il ne tient qu'à nous d'élever la beauté en valeur, bijoux de lettres, coups de bleu dans les ciels de Cezanne, ... tout cela est à notre portée. La majorité silencieuse ne pourrait même qu'être une minorité, peu importe. A chacun qui la compose de continuer et faire grandir son rêve d'humanité. La poésie , la création, la fête et les amis, ... enchanter le quoditien est un médicament de sagesse. Une potion indispensable pour regarder l'avenir dans les yeux.

La politique est indispensable pour vivre ensemble, la globalisation inévitable avec la prise de conscience que le monde est une même planète. C'est à nous de changer les règles de gouvernance, pour mettre à jour le logiciel des décisions face aux enjeux. Avec l'espoir comme dessein, à l'endroit de l'angoisse qui nous empoisone aujourd'hui.

Mais...non jeff, t'es pas tout seul... faudrait que j'aprenne l'italien ;-)))
Commentaire n° 2 posté par: héloïm(site web) le 25/03/2006 - 12:19:06

Héloïm,
tu parles déjà l'italien , tu le comprends déjà, ne sois pas si modeste...
ROME est l'une de tes villes préférées avec Florence et Venise (pourtant si polluée...), sans oublier La Grande Muraille, l'un des seuls bâtiments, constructions visibles depuis la Lune... et bien d'autres coins que tu connais déjà...et ceux que tu vas découvrir....
Pimprenelle
La vraie brune au neurone unique !!!! mais tellement  pénible....
Commentaire n° 3 posté par: lafilledusud ôgdcoeur e 09/04/2006 - 21:02:40

Publié dans perlimpimpin

Commenter cet article